Les dysfonctionnements de l’appareil manducateur

Les dysfonctionnements de l’appareil manducateur

Les dysfonctionnements de l’appareil manducateur

Les Dysfonctionnements de l’Appareil Manducateur : Comprendre les Causes et les Manifestations

La santé bucco-dentaire est essentielle à notre bien-être, et les dysfonctionnements de l’appareil manducateur (DAM) peuvent avoir un impact significatif sur notre qualité de vie. Dans cet article, nous explorerons en détail ce qu’est le DAM, ses causes possibles, et comment il se manifeste.

1. Définition du DAM

Le DAM, abréviation de “dysfonctionnements de l’appareil manducateur,” est un ensemble de problèmes impliquant la musculature masticatrice et/ou les articulations temporomandibulaires (ATM). Ces problèmes peuvent entraîner douleur et gêne fonctionnelle. Pour mieux comprendre le DAM, il est classé en trois degrés selon la classification de Valentin :

  • Dysfonction légère : Se caractérise par des douleurs et des craquements lors de l’ouverture de la bouche.
  • Dysfonction modérée : Implique une réduction fonctionnelle, avec une ouverture buccale limitée.
  • Dysfonction sévère : Marquée par une impotence fonctionnelle, où l’ouverture de la bouche devient impossible.

2. Causes du DAM

L’étiologie du DAM est complexe, résultant souvent d’une combinaison de facteurs. Voici quelques-unes des causes possibles :

2.1 Troubles de l’occlusion

Les troubles de l’occlusion perturbent l’équilibre occlusal de trois manières distinctes :

  • Ils créent une instabilité en occlusion maximale intercuspidienne (OIM).
  • Ils provoquent une déviation de la mandibule par prématurité, passant de l’occlusion réciproque centrée (ORC) à l’OIM.
  • Ils limitent l’enveloppe fonctionnelle due à une interférence occlusale.
2.1.1 Troubles de l’occlusion statique

Si les contacts entre les dents ne sont pas répartis uniformément, cela peut entraîner un mauvais calage occlusal avec moins de points de contacts. Cela oblige les muscles à compenser cette instabilité occlusale, ce qui peut entraîner des surcharges musculaires et articulaires.

2.1.2 Troubles de l’occlusion dynamique

Lorsque des contacts de prématurité sont asymétriques ou unilatéraux, le passage de l’ORC à l’OIM devient asymétrique. Les mouvements de la mâchoire peuvent inclure des composantes horizontales et obliques, créant des contraintes au niveau des articulations.

Les dysfonctionnements de l’appareil manducateur

2.2 Traitements orthodontiques

Les traitements orthodontiques ont été pointés du doigt comme une cause potentielle des troubles de l’ATM. Ils peuvent influencer la position de la tête articulaire et du ménisque, contribuant ainsi aux dysfonctionnements.

2.3 Posture Corporelle

La posture corporelle joue également un rôle. Les problèmes posturaux peuvent affecter l’ATM et nécessitent une évaluation par un rhumatologue.

2.4 Bruxisme et Para-fonction

Le bruxisme, caractérisé par des activités masticatrices involontaires durant le sommeil ou la journée, est une autre cause potentielle de DAM. Il peut résulter de facteurs psychiques, respiratoires, professionnels ou de mauvaises habitudes.

Les dysfonctionnements de l’appareil manducateur

2.5 Facteurs Psychiques

Les facteurs psychiques, tels que l’anxiété, le stress et les tensions nerveuses, peuvent également contribuer aux dysfonctionnements de l’ATM. Ces troubles peuvent nécessiter une prise en charge spécialisée.

3. Manifestations Cliniques du DAM

Le DAM se manifeste cliniquement de deux manières principales : par des manifestations musculaires et articulaires. Ces manifestations sont souvent interconnectées.

3.1 Manifestations Musculaires

Les manifestations musculaires sont généralement secondaires à des spasmes musculaires involontaires.

Elles incluent :

  • Douleur : La douleur peut être primaire, localisée au muscle, puis irradiante, ou à distance, projetée ou référée.
  • Limitation de l’ouverture buccale : Elle est souvent due à un spasme ou à la douleur.
  • Hypertrophie musculaire : Résultant de l’hyperfonction, elle se caractérise par une augmentation du volume des myofibrilles.

Les dysfonctionnements de l’appareil manducateur

Troubles de l’occlusion et leurs Conséquences

Les troubles de l’occlusion dentaire sont des anomalies qui affectent la manière dont les dents supérieures et inférieures se rejoignent lors de la fermeture de la bouche. Ces anomalies peuvent entraîner une série de problèmes et perturber l’équilibre occlusal de différentes manières :

1. Instabilité en Occlusion Maximale Intercuspidienne (OIM)

L’occlusion maximale intercuspidienne (OIM) est la position des dents supérieures et inférieures lorsqu’elles sont en contact complet. Les troubles de l’occlusion peuvent créer une instabilité au niveau de cette position essentielle. Cette instabilité peut se manifester de plusieurs manières :

  • Inconfort : Les patients peuvent ressentir un inconfort, une tension ou une douleur au niveau des mâchoires, des muscles du visage, voire des tempes.
  • Difficulté à Mastiquer : L’instabilité de l’OIM peut compliquer la mastication des aliments, ce qui peut entraîner des problèmes de nutrition et de digestion.
  • Fatigue Musculaire : Les muscles masticateurs peuvent être sollicités de manière excessive pour compenser cette instabilité, ce qui entraîne une fatigue musculaire.

2. Déviation de la Mandibule par Prématurité

La prématurité en occlusion dentaire signifie que certaines dents entrent en contact avant les autres lors de la fermeture de la bouche. Cette situation peut provoquer une déviation de la mandibule, la mâchoire inférieure, par rapport à sa position normale. Cela peut entraîner plusieurs problèmes, notamment :

  • Désalignement des Mâchoires : La mandibule peut être déplacée par rapport à sa position centrale, ce qui peut créer une mauvaise occlusion dentaire.
  • Douleur et Inconfort : La déviation de la mandibule peut causer des douleurs, des tensions musculaires et des craquements lors de l’ouverture de la bouche.
  • Mauvaise Répartition des Forces de Mastication : Une prématurité peut entraîner une répartition inégale des forces de mastication, ce qui peut endommager les dents et les articulations temporo-mandibulaires.

3. Limitation de l’Enveloppe Fonctionnelle Due à une Interférence Occlusale

L’enveloppe fonctionnelle fait référence à la zone dans laquelle les dents peuvent fonctionner efficacement lors de la mastication, de la parole et d’autres mouvements de la mâchoire. Les troubles de l’occlusion peuvent réduire cette enveloppe fonctionnelle en créant des interférences occlusales, ce qui signifie que certaines dents entrent en contact avant les autres lors des mouvements de la mâchoire. Cela a plusieurs conséquences :

  • Limitation des Mouvements de la Mâchoire : Les interférences occlusales limitent la gamme de mouvements de la mâchoire, ce qui peut entraîner des difficultés à parler et à manger.
  • Augmentation du Stress sur les Muscles et les Articulations : Lorsque les dents ne sont pas correctement alignées, les muscles et les articulations de la mâchoire peuvent être soumis à un stress excessif, ce qui peut entraîner des douleurs et des dysfonctionnements des articulations temporo-mandibulaires.

Les dysfonctionnements de l’appareil manducateur

3.2 Manifestations Articulaires

Les manifestations articulaires du DAM impliquent des douleurs, des bruits, ainsi que des limitations ou exagérations de l’ouverture buccale. Ces manifestations peuvent être liées à des atteintes synoviales ou ligamentaires, à des anomalies de l’appareil discal ou des surfaces articulaires.

  • Douleurs : Elles sont souvent localisées à l’ATM et à l’oreille et augmentent avec les mouvements mandibulaires.
  • Bruits : Les bruits, tels que les claquements et les crépitations, indiquent souvent un déplacement du disque ou des frottements des surfaces articulaires.
  • Limitation ou exagération de l’ouverture buccale : Une limitation peut être due à la douleur, tandis qu’une exagération peut résulter d’une hyperlaxité des attaches discales et condyliennes.

En comprenant les causes et les manifestations des dysfonctionnements de l’appareil manducateur, il devient plus facile de diagnostiquer et de traiter ces problèmes pour améliorer la qualité de vie des patients.

Les dysfonctionnements de l’appareil manducateur

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *