Introduction à l’odontologie conservatrice endodontie

Introduction à l’odontologie conservatrice endodontie

Introduction à l’odontologie conservatrice endodontie

L’odontologie conservatrice (OC) est une thérapeutique réalisée dans le but de conserver l’organe dentaire.

Depuis ces 20 dernières années, la dentisterie conservatrice classique s’est développée dans différentes directions. La vraie conservation est obtenue par l’utilisation régulière de moyen moderne de prévention.

Les nouveaux matériaux utilisés sont parfaitement esthétiques, quasiment invisibles et leurs indications se sont élargis pendant que nous connaissances sur les obturations classiques se sont consolidés. Grâce à l’analyse de la fonction occlusale lors de l’obturation, nous réalisons une thérapie restauratrice en harmonie avec une gnathologie rationnelle.

La dentisterie conservatrice tend à intégrer et à se rapprocher des spécialités voisines et de se perfectionner pour se moderniser. L’OC permet actuellement la restauration de dents très délabrées qui était condamnées il y a quelques années et permet leur conservation sur l’arcade et l’élaboration de prothèse moins mutilante.

L’OC permet par ses traitements d’éviter des complications parodontales à travers l’apex et à traiter toutes les atteintes endo-parodontales. L’OC nous permet de traiter des dents douloureuses qui autrefois étaient sacrifié, la restauration des dents antérieures délabrées est aussi facilitée par nos thérapeutiques.

L’OC est rentrée effectivement dans les thérapeutiques de l’esthétique grâce à la prise en charge des fractures accidentelles ou occasionnelles ou de rétablir l’aspect fonctionnel et esthétique. Ces dernières années, les techniques de blanchissement ont permis l’amélioration les colorations des dents quel que soit leurs origines.

L’OC et la prothèse sont sérieusement liés par rapport au traitement canalaire des piliers nécessaires pour avoir une bonne prothèse.

L’organe dentaire

A. Odonte

1. Email

L’émail est le tissu le plus dur du corps humain. Il recouvre la couronne de la dent et lui donne sa couleur blanche caractéristique. Sa composition est principalement minérale (plus de 95% en poids), ce qui lui confère sa dureté.

Composition

L’émail est composé principalement d’hydroxyapatite, une forme cristalline de phosphate de calcium. Il contient également des quantités minimes d’eau et de matière organique.

Structure

La structure de l’émail est complexe et unique. Il est composé d’unités structurales appelées prismes d’émail, qui sont orientées perpendiculairement à la surface de la dent.

Jonctions avec les autres tissus

L’émail est relié à la dentine sous-jacente par une zone appelée jonction émail-dentine (JED). Cette zone joue un rôle crucial dans la protection de la dent contre les caries et autres formes d’usure.

2. Dentine

La dentine est le tissu qui forme la majeure partie de la dent. Elle se trouve sous l’émail dans la couronne dentaire et sous le cément dans la racine dentaire.

Dentinogenèse

La formation de la dentine, ou dentinogenèse, se produit en trois étapes : primaire, secondaire et tertiaire.

Dentinogenèse primaire

La dentinogenèse primaire commence pendant le développement embryonnaire et se poursuit jusqu’à ce que la forme complète de la couronne dentaire soit établie.

Dentinogenèse secondaire

La dentinogenèse secondaire commence après que la forme complète de la couronne a été établie et continue tout au long de la vie.

Dentinogenèse tertiaire

La dentinogenèse tertiaire, également connue sous le nom de formation de dentine réparatrice ou réactionnelle, se produit en réponse à une agression telle qu’une carie ou une usure excessive.

3. Pulpe

La pulpe est le tissu mou qui se trouve au centre de la dent. Elle contient les nerfs et les vaisseaux sanguins qui nourrissent la dent.

Rôles de la pulpe

La pulpe a plusieurs rôles importants, notamment la nutrition de la dent, la réponse à l’infection et la réparation de la dent.

Aspect histologique

Histologiquement, la pulpe est composée de tissu conjonctif lâche contenant des fibroblastes, des macrophages, des lymphocytes et d’autres cellules immunitaires.

B. Parodonte

Le parodonte est le tissu de soutien qui entoure et ancre la dent dans l’os alvéolaire.

1. Cément

Le cément est un tissu minéralisé qui recouvre la racine de la dent et aide à l’ancrer dans l’os alvéolaire.

2. Desmodonte

Le desmodonte, également connu sous le nom de ligament parodontal, est un tissu conjonctif fibreux qui relie la racine de la dent à l’os alvéolaire.

3. Os alvéolaire

L’os alvéolaire est l’os dans lequel les dents sont ancrées. Il forme les alvéoles dentaires, ou sockets, qui contiennent les racines des dents.

Conclusion

L’odontologie conservatrice endodontie est une spécialité en constante évolution. Grâce aux avancées technologiques et scientifiques, nous sommes en mesure de conserver et de restaurer les dents de manière plus efficace et plus durable que jamais auparavant. Que ce soit par le biais de nouvelles techniques de prévention, de matériaux plus esthétiques ou de traitements plus conservateurs, l’OC continue d’améliorer la santé bucco-dentaire des patients du monde entier.

Introduction à l’odontologie conservatrice endodontie

Introduction à l’odontologie conservatrice endodontie

Coupe longitudinale d’une  molaire inferieure dans son élément alvéolaire (organe dentaire)

Introduction à l’odontologie conservatrice endodontie
D:\colloques 1er année\histologie dentaire\img021.jpg

Introduction à l’odontologie conservatrice endodontie

1 thought on “Introduction à l’odontologie conservatrice endodontie”

  1. Pingback: Moyens de défense de l’organe dentaire - Medecine dentaire

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *