Diagnostic des anomalies basales du sens vertical

Diagnostic des anomalies basales du sens vertical

Diagnostic des anomalies basales du sens vertical


Diagnostic des Anomalies du Sens Vertical dans le Domaine de l’Orthodontie

Introduction

Diagnostic des anomalies basales du sens vertical: Les anomalies du sens vertical, également connues sous le nom de dysmorphoses verticales, sont des conditions qui altèrent les proportions verticales du visage. Elles se manifestent généralement sous deux formes : les excès verticaux, caractérisés par un développement excessif, et les insuffisances verticales, marquées par une croissance verticale insuffisante. Ces anomalies du sens vertical sont rarement isolées, souvent accompagnées de malformations du sens sagittal (avant-arrière) et transversal (largeur) du visage.

Terminologie et Classification

Plusieurs termes et classifications sont utilisés pour décrire les troubles du sens vertical :

  • Terminologie de la dimension verticale : Cette terminologie concerne les bases osseuses et les zones alvéolaires et inclut des termes tels qu’infra/supra-gnathie pour l’insuffisance ou l’excès de développement vertical des mâchoires, et infra/supra-alvéolie pour l’insuffisance ou l’excès de développement vertical de l’os alvéolaire.
  • Terminologie des troubles verticaux des bases osseuses : Plusieurs systèmes de classification ont été proposés par différents auteurs pour décrire les troubles verticaux, notamment les classifications d’hyper/hypo-divergence, open bite/deep bite, dolicho/méso/brachy-faciale, et des mesures telles que l’excès vertical antérieur (EVA) et l’excès vertical total (EVT).

La Croissance Verticale du Maxillaire Supérieur et de la Mandibule

La croissance des maxillaires joue un rôle central dans le développement vertical du visage. Le maxillaire supérieur croît principalement par l’activité des sutures, complétée par la croissance remodelante. La croissance suturale implique des sutures telles que la suture fronto-maxillaire, maxillo-malaire, maxillo-palatine, et fronto-malaire. La croissance remodelante résulte de processus d’apposition et de résorption du périoste, contribuant à l’abaissement de l’épine nasale antérieure et à l’augmentation du volume du sinus maxillaire.

La mandibule, quant à elle, possède un potentiel de croissance significatif, principalement grâce à la croissance cartilagineuse condylienne et à la croissance remodelante. Les différentes directions de la croissance mandibulaire sont classées en types de rotation mandibulaire moyen, antérieur et postérieur, en fonction des observations sur les téléradiographies de profil.

Les Éléments du Diagnostic des Dysmorphoses Verticales

Diagnostic des anomalies basales du sens vertical

Le diagnostic des dysmorphoses verticales repose sur plusieurs éléments :

  • Examen Clinique : Lors de l’examen clinique, l’orthodontiste évalue les caractéristiques du visage en termes de hauteur des étages faciaux, d’harmonie et d’orientation de la mandibule, que ce soit en vue de face ou de profil.
  • Examens Fonctionnels : Ces examens incluent l’évaluation de la ventilation, de la déglutition, de la position de la langue, de la présence d’empreintes dentaires sur la langue, ainsi que la détection de parafonctions telles que la succion du pouce ou la succion de la lèvre inférieure.
  • Examens Complémentaires : Les photographies de face et de profil permettent d’observer les étages de la face, la symétrie, la proportion et la typologie générale. Les examens radiologiques, tels que l’analyse de DOWNS, de TWEED, et de WENDELL WYLIE, aident à mesurer et à diagnostiquer la direction de la croissance faciale et mandibulaire.

Diagnostic des anomalies basales du sens vertical

Formes Cliniques

3.1. Les Excès Verticaux

Les excès verticaux se caractérisent par un développement excessif des maxillaires dans le sens vertical, entraînant un allongement du visage. Les symptômes cliniques comprennent un visage allongé, une hauteur de l’étage inférieur augmentée, un seuil nasal étroit, des narines petites, une possible occlusion labiale avec hypotonicité musculaire, et une lèvre supérieure mince avec une lèvre inférieure souvent gonflée.

3.2. Les Insuffisances Verticales

Les insuffisances verticales sont marquées par une croissance squelettique insuffisante avec une tendance horizontale, provoquant une face courte. Les signes cliniques incluent une diminution de la hauteur faciale inférieure, des lèvres fines et en contact, un sillon labio-mentonnier marqué, une largeur faciale normale ou augmentée, une mandibule carrée avec une distance bigoniaque importante.

Étiologie

Plusieurs facteurs contribuent aux anomalies verticales, notamment des facteurs héréditaires et iatrogènes. Les dimensions verticales sont généralement transmises, avec des corrélations entre les parents et les enfants, le père influençant la mandibule et la mère influençant la hauteur faciale. Les traitements orthodontiques peuvent également affecter la croissance verticale.

Diagnostic des anomalies basales du sens vertical


Les anomalies verticales, qui se manifestent par des troubles dans les proportions verticales du visage, résultent de divers facteurs, qu’ils soient d’origine génétique ou provoqués par des interventions médicales. Parmi ces facteurs, on distingue principalement les éléments héréditaires et les influences iatrogènes, c’est-à-dire celles induites par des traitements.

L’hérédité joue un rôle significatif

dans le développement des dimensions verticales du visage. Des études ont montré qu’il existe des corrélations entre les générations, avec des prédispositions génétiques à des configurations spécifiques du visage. Plus précisément, le père semble avoir une influence sur la croissance mandibulaire, tandis que la mère exerce une influence sur la hauteur faciale. Cela signifie que les caractéristiques verticales des parents peuvent être transmises à leurs enfants. Par exemple, un père avec une mandibule bien développée peut transmettre cette caractéristique à son enfant.

En outre, il est important de noter que les traitements orthodontiques peuvent aussi avoir un impact sur la croissance verticale. Les interventions orthodontiques visent souvent à corriger des anomalies de l’occlusion dentaire et à améliorer l’esthétique faciale. Cependant, il est essentiel que les orthodontistes comprennent l’effet potentiel de ces traitements sur la dimension verticale du visage. En certaines occasions, les thérapies orthodontiques peuvent avoir tendance à augmenter la dimension verticale du visage.

Ainsi, dans la pratique orthodontique, il est primordial de prendre en compte ces facteurs pour évaluer de manière précise les dysmorphoses verticales chez les patients. La combinaison de l’influence génétique et des traitements orthodontiques rend essentielle une approche personnalisé

Diagnostic des anomalies basales du sens vertical

Conclusion

En orthodontie, la compréhension des anomalies verticales est essentielle car elles sont souvent associées à d’autres dysmorphoses, compliquant les traitements et l’aspect esthétique. Un diagnostic précoce et une prise en charge adaptée sont cruciaux pour minimiser les conséquences des anomalies verticales et optimiser les résultats du traitement orthodontique.

Diagnostic des anomalies basales du sens vertical

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *